Enter your keyword

Installation climatisation industrielle

P

our offrir un meilleur confort et une moindre pénibilité du travail aux employés d’une entreprise, mais aussi pour épargner les machines numériques et le matériel sensible, la climatisation
industrielle est soit un choix, soit une obligation.

Parce qu’il est inenvisageable de rafraîchir et/ou de chauffer de vastes locaux professionnels avec des climatiseurs domestiques multiples, les solutions de climatisation industrielle réclament des installations spécifiques à étudier à la construction, ou à installer dans les locaux industriels. Nous vous garantissons toutes les caractéristiques, nous étudions avec vous tous les critères de choix et prix des solutions de climatisation pour votre bâtiment industriel…

La climatisation à détente directe

Réversible ou non, la détente directe est le principe de fonctionnement d’un climatiseur à gaz calorigène, dans lequel la compression du gaz crée de la chaleur et sa détente crée du froid.

Il suffit alors de faire circuler cet air dans les locaux pour élever ou abaisser leur température.

C’est parmi ces climatiseurs à détente directe que l’on trouve :

– Le climatiseur monobloc :

c’est une sorte de meuble à roulettes. L’intégralité du groupe de climatisation se situe dans l’appareil (monobloc). Déplaçable, il ne nécessite aucune installation, hormis une évacuation d’air et d’eau à placer dans une ouverture entrebâillée. Peu onéreux, mais de puissance réduite, le climatiseur monobloc est suffisant pour climatiser une seule pièce de dimensions classiques, comme un bureau ;

– Le climatiseur mobile :

lui aussi d’aspect comparable à celui d’un meuble à roulettes, il a pour particularité que son groupe de climatisation se place à l’extérieur des locaux. La liaison de tubes calorifiques entre le groupe et le diffuseur se fait au travers d’une ouverture entrebâillée. Un peu plus efficace que le monobloc et surtout moins bruyant, puisque le moteur est extérieur, le climatiseur mobile est à réserver aux pièces de dimensions classiques ;

– Le climatiseur multi-split :

un seul groupe de climatisation fixé à l’extérieur transmet du froid et/ou du chaud via des tuyaux de fluide calorigène à des diffuseurs multiples. Les diffuseurs peuvent être fixés aux murs (splits en hauteur et consoles à hauteur de radiateur) ou au plafond (cassette). C’est la solution la plus simple pour climatiser à moindre coût plusieurs pièces, chaque diffuseur ayant son propre réglage de température. Mais tous les diffuseurs doivent travailler en chaud ou en froid ensemble ;

– La climatisation gainable :

le groupe de climatisation ainsi que le diffuseur sont fixés à l’extérieur des locaux (mur, sol ou toit). Seul de l’air préalablement refroidi ou réchauffé par le diffuseur est véhiculé vers des bouches/grilles via des tuyaux de gros diamètre, à placer éventuellement dans les faux-plafonds. Plus discret et aux performances bien plus élevées, ce système est adapté aux grands volumes et aux grandes surfaces. Si le réglage de la température de l’air est collectif, chaque grille peut être plus ou moins ouverte, afin de moduler la température de chaque pièce.

La climatisation à eau glacée

De principe comparable à celui d’un gros réfrigérateur (la tour aéroréfrigérante), le climatiseur à eau glacée rafraîchit de l’eau qui sera véhiculée par des tuyaux jusqu’à des diffuseurs (= ventilo-convecteurs).

L’avantage de rafraîchir de l’eau est de pouvoir produire une grande quantité de froid pour diffuser dans de multiples et vastes locaux, et de pouvoir produire des températures très basses pour locaux très exposés (industrie, machines-outils, ateliers) et des entrepôts de périssables.